Le dérèglement hormonal (D’après Jean-Claude Popovith)

D’après Jean-Claude Popovith


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 14 décembre 2012
par  siksatnam

Parce que les i-phone 5 au pied du sapin...

Bon, ben nous y voilà, c’est l’heure de ce que d’aucuns nomment la chronique de Jean-Claude Popovitch… Et bien croyez-moi si vous voulez, mais c’est vraiment à mon corps défendant que je suis présent dans les studios aujourd’hui… Et d’ailleurs, c’est un phénomène assez récurrent, tous les ans à la même (...)

jeudi 22 novembre 2012
par  siksatnam

Donc, d’un côté, les barbus du Hamas...

Passez-moi l’expression, mais putain de sionistes quand même, tiens ! Moi qui me faisais un tel plaisir de parler des victoires respectives de Copé et Fillon, qui me faisais une joie d’invectiver, ouvrez les guillemets, ces gros cons de militants UMP, ennemis de classe s’en allant voter par milliers (...)

jeudi 8 novembre 2012
par  siksatnam

Mais attention, je parle d’Obama, mais j’aurais tout aussi bien pu parler de Romney ...

Barack Obama réélu aux Etats-Unis, croyez-moi ou pas, mais ça fait chaud au cœur quand même… Parce que je sais pas vous, mais moi, la démocratie, j’l’ai littéralement chevillée au corps… J’aime ça comme vous soupçonnez pas à quel point on puisse aimer ça… C’est fusionnel, pour ainsi dire…
Alors, sauf quand (...)

vendredi 2 novembre 2012
par  siksatnam

Personne ne l’écoute…

Grande nouvelle ! On l’espère depuis des temps immémoriaux, sans trop y croire toutefois, mais cette fois-ci, semble-t’il qu’elle se profile à l’horizon, la révolution est pour demain… Un petit détail surprend toutefois dans sa mise en œuvre… Ce soulèvement populaire, expérimenté par le passé et avec le (...)

jeudi 25 octobre 2012
par  siksatnam

Les identitaires souhaitaient faire passer leur message nauséabond.

Du fait de ma présence, tout aussi virtuelle qu’en différé aujourd’hui, je ne peux affirmer qu’il sera question durant l’émission de l’action des identitaires à Poitiers… Mais mon petit doigt me dit que oui, le sujet sera effectivement évoqué…
Car, il s’agit de leur rendre cet hommage, jamais à court (...)